REMPLACEMENT DU SUPPORT MOTEUR YANMAR 3YM30

Navire : Southerly 110 2006, naviguant à HovÄs Marina (sud de Göteborg)

2 SILENTBLOCS ELLEBOGEN 75 (RĂ©f. 128270-08341) et 2 SILENTBLOCS ELLEBOGEN 100 (RĂ©f. 128377-08351)

 

La mission principale des silentblocs moteur d’un bateau est d’assurer le siĂšge moteur en isolant les vibrations gĂ©nĂ©rĂ©es par le moteur Yanmar lui-mĂȘme et d’absorber tout choc et vibration lorsque le navire navigue.

En plus du bruit et du peu de confort Ă  bord, les vibrations gĂ©nĂšrent une usure sur toutes les fixations du bateau, allant des vis du meuble en passant par le systĂšme Ă©lectrique jusqu’aux systĂšmes de direction et de gouvernail.

Etude de cas : Southerly 2006. Moteur Yanmar 3YM30

Nous allons vous expliquer un cas rĂ©el d’un propriĂ©taire d’un voilier Southerly 110 de 2006. Le moteur est un Yanmar 3 cylindres rĂ©fĂ©rence Yanmar 3YM30. C’est un voilier de 10,82 mĂštres (35,50ft) de longueur et 3,6m (11,81ft) avec un dĂ©placement total de 6980Kg

Conçu par Rob Humphreys et construit pour traverser les ocĂ©ans par Northshore Yachts en Angleterre. Avec la quille relevĂ©e, le Southerly 110 a un tirant d’eau extrĂȘme de seulement 2 pieds 4 pouces ! Avec la quille complĂštement abaissĂ©e, le tirant d’eau du S110 est impressionnant de 7 pieds 2 pouces. La quille est entiĂšrement rĂ©glable Ă  n’importe quelle profondeur que vous souhaitez en appuyant sur un bouton. Les safrans jumelĂ©s offrent un suivi exceptionnel Ă  toutes les allures.

Ce voilier bien entretenu et correctement arrimé peut accueillir 5 personnes avec confort.

PROCESSUS D’INSTALLATION

 IDENTIFICATION

La premiÚre étape consiste à identifier la référence du moteur Yanmar. Cette référence se trouve sur une plaque fixée sur le couvre-culasse du moteur.

 Fig 1: Placa identificativa del motor Yanmar 3YM30.
Fig 1: Enregistrement du modĂšle Yanmar3YM30.

Ensuite, il faut identifier la rĂ©fĂ©rence de chaque silentbloc antivibratoire du moteur Yanmar. Ils ont un numĂ©ro gravĂ© sur le caoutchouc qui est visible sur le cĂŽtĂ© du silentbloc moteur antivibratoire qui peut ĂȘtre 75, 100, 150 ou 200.

Fig 2: Section « Choisissez votre moteur » et chat
Fig 2: Section « Choisissez votre moteur » et chat

Dans le cas oĂč vous ne savez pas Ă  quels silentblocs moteur correspondent votre moteur Yanmar, choisissez la rĂ©fĂ©rence de votre moteur Yanmar dans notre sĂ©lecteur de moteur de notre site internet : https://www.ellebogen.com/fr/boutique-en-ligne/

DÉMONTAGE

Si l’arbre d’entraĂźnement est bien alignĂ©, il est pratique de s’assurer qu’il reste fermement en place. Pour cela, on peut placer, par exemple, une planche en bois sous l’arbre, et procĂ©der au dĂ©blocage de la liaison entre l’arbre et la transmission.

Fixez la position et libérez l'arbre.
Fig 3: Fixez la position et libĂ©rez l’arbre.

Une fois cette étape réalisée, nous pouvons commencer à remplacer les silentblocs flexibles du moteur. Dans ce cas-là, le 3YM30 a la position suivante des silentblocs moteur :

Fig 5: PosiciĂłn de los soportes de motor Yanmar 3YM30
Fig 4: Croquis de la position de chaque monture sur le Yanmar 3YM30.

Avec le moteur fixĂ© et prĂȘt Ă  ĂȘtre soulevĂ©, les fixations des silentblocs de moteur marin doivent ĂȘtre desserrĂ©es. Une fois cela fait, le moteur peut ĂȘtre soulevĂ© pour remplacer facilement les silentblocs de moteur.

Fig. 5 : Desserrez les fixations des silentblocs flexibles.
Fig. 5 : Desserrez les fixations des silentblocs flexibles.

LEVER LE MOTEUR

Avec le moteur Yanmar fixĂ© et prĂȘt Ă  ĂȘtre soulevĂ©, les fixations des silentblocs moteur marin doivent ĂȘtre desserrĂ©es. Une fois cela fait, le moteur Yanmar peut ĂȘtre soulevĂ© pour remplacer facilement les silentblocs de moteur. Avec toutes les fixations desserrĂ©es, le moteur Yanmar doit ĂȘtre soulevĂ© et les anciens silentblocs remplacĂ©s par les nouveaux, un par un, en regardant les rĂ©fĂ©rences du caoutchouc.

Dans ce cas, le propriĂ©taire du bateau, M. Roger Börjesson, a vraiment montrĂ© une excellente prĂ©paration et une configuration professionnelle Ă  l’aide d’un treuil Ă©lectrique.

Un conseil est d’utiliser la fonction double fil car cela rĂ©duit la vitesse de levage de moitiĂ©. Ceci est particuliĂšrement intĂ©ressant lorsque vous n’avez qu’à soulever.

Fig. 6 : Processus de levage du moteur Yanmar Ă  l’aide d’un moteur Ă©lectrique.
Fig. 6 : Processus de levage du moteur Yanmar Ă  l’aide d’un moteur Ă©lectrique.

REMPLACEMENT DU MONTAGE

Il est pratique que chaque nouveau silentbloc moteur ait le nivellement « H » Ă  la mĂȘme hauteur que l’ancien silentbloc. Avec cette Ă©tape, nous nous assurons que l’arbre reste bien alignĂ©.

Fig. 7 : Le nouveau silentbloc doit avoir la mĂȘme dimension H.
Fig. 7 : Le nouveau silentbloc doit avoir la mĂȘme dimension H.

À ce stade, il est important de noter que dans certaines installations, l’écrou de nivellement peut ĂȘtre infĂ©rieur Ă  la rondelle standard de 12 mm d’épaisseur que les silentblocs Ellebogen incorporent.

Fig. 8 : A gauche l’écrou de hauteur standard de 12 mm, Ă  droite l’écrou de hauteur de 10 mm qui se trouvait sur l' « ancien » silentbloc.
Fig. 8 : A gauche l’écrou de hauteur standard de 12 mm, Ă  droite l’écrou de hauteur de 10 mm qui se trouvait sur l’ « ancien » silentbloc.

Si tel est le cas, nous vous recommandons de conserver et d’utiliser l’écrou de l’ « ancien » silentbloc ou d’utiliser le écrous de trĂšs faible hauteur qui viennent dans le kit de silentblocs moteur marins flexibles Ellebogen.

http://ellebogen.com/elle/wp-content/downloads/extra/Extra-low-height-levelling-nuts.pdf

Dans certains cas, cette diffĂ©rence de hauteur de 2 mm, peut Ă©viter de forcer l’arbre sur le presse-Ă©toupe.

L’image de gauche montre la mise Ă  niveau du silentbloc avec l’écrou de 12 mm de hauteur, comme on peut le voir, il n’y a pas de mise Ă  niveau. Cela pourrait provoquer un bruit sur le presse-Ă©toupe de poupe.

RÈGLEMENT

AprĂšs avoir remplacĂ© les silentblocs du moteur Yanmar, le moteur doit ĂȘtre abaissĂ© et laissĂ© au repos pendant 48 heures pour effectuer le fluage/l’affaissement principal des silentblocs.

Fig 11 Laissez le moteur tourner au ralenti pendant 48 heures avant de commencer l'alignement des arbres.
Fig 11: Laissez le moteur tourner au ralenti pendant 48 heures avant de commencer l’alignement des arbres.

 ALIGNMENT

Avec le moteur dĂ©jĂ  en place, prĂ©sentez les deux disques de transmission et procĂ©dez Ă  l’alignement.

Fig. 12 : Montrez les deux cĂŽtĂ©s de l’arbre d’entraĂźnement.
Fig. 12 : Montrez les deux cĂŽtĂ©s de l’arbre d’entraĂźnement.

Il est nĂ©cessaire de niveler les silentblocs antivibratoires, en ajustant l’écrou de nivellement jusqu’à ce que les deux disques soient parallĂšles l’un Ă  l’autre.

Fig 13: Nivellement de l'axe.
Fig 13: Nivellement de l’axe.

CONSEIL:

Fig 14: Evitez un nivellement supérieur à 3 mm.
Fig 14: Evitez un nivellement supérieur à 3 mm.

Le nivellement entre l’écrou de base et l’écrou de nivellement ne doit pas dĂ©passer 3 mm . Car la force de propulsion du moteur peut gĂ©nĂ©rer un moment sur les rĂ©gleurs de hauteur et cela peut le faire cisailler par fatigue.

Si une Ă©lĂ©vation plus Ă©levĂ©e est nĂ©cessaire, elle peut ĂȘtre obtenue en plaçant une plaque mĂ©tallique au fond, mais en gĂ©nĂ©ral cette mesure corrective n’est pas trĂšs courante.

Pour vĂ©rifier que les deux disques sont en parallĂšle, il est commode de pouvoir introduire une jauge de 0,003́ ́/0,07mm sur les quatre faces et elle doit pouvoir passer sans difficultĂ©s.

Fig. 17 : VĂ©rifier la mise Ă  niveau de l’axe, avec une jauge.
Fig. 17 : VĂ©rifier la mise Ă  niveau de l’axe, avec une jauge.

 

C’est un travail difficile, mais il est important. Un dĂ©salignement de l’arbre de transmission apportera sĂ»rement beaucoup d’excentricitĂ© et, par consĂ©quent, du bruit et des vibrations.
Fig. 18 : VĂ©rification de l’alignement avec une jauge.
Fig. 18 : VĂ©rification de l’alignement avec une jauge.

Naviguer sur la mer Baltique

Roger Börjesson, un marin suédois basé au sud de Göteborg. Un assistant actif sur les forums Yanmar, aidant les autres marins en dépannant et en trouvant la solution. Un exemple de fraternité entre marins.

Les eaux de navigation de Roger sont la SuĂšde, le Danemark, l’Allemagne et parfois la Pologne. Pour ceux qui s’intĂ©ressent Ă  ces eaux, les pages Web suivantes peuvent ĂȘtre intĂ©ressantes :

https://visitsweden.com/what-to-do/nature-outdoors/sports/sailing-sweden/

https://www.cruiserswiki.org/wiki/Norway

https://www.cruiserswiki.org/wiki/Sweden

https://www.cruiserswiki.org/wiki/Denmark

https://www.cruiserswiki.org/wiki/Poland

Un travail bien fait est une rĂ©compense, preuve en sont les vidĂ©os que nous montrons ci-dessous oĂč vous pouvez voir le moteur Yanmar 3YM30 aprĂšs l’installation des silentblocs marins Ellebogen.

L’assistance technique d’Ellebogen a guidĂ© Roger vers l’installation correcte et il a Ă©crit ce message Ă  Ellebogen.

Fig. 19 : Témoignage du client Roger Börjesson
Fig. 19 : Témoignage du client Roger Börjesson

 

Texte : Dans le pire des cas, dĂ©marrage Ă  froid du moteur rĂ©glĂ© au ralenti Ă  800 tr/min. Cela n’aurait pas dĂ» ĂȘtre possible avant de changer les silentblocs moteur. Meilleures salutations Roger Börjesson.

Nous remercions Roger pour sa contribution, un vrai Ellebogener.