REMPLACEMENT DES SILENTBLOCS MOTEUR MARIN YANMAR 2GM20

Bateau: GibSea 282 -1987

2  SILENTBLOCS  ELLEBOGEN 75 (Réf. 128270-08341) et 2 SILENTBLOCS ELLEBOGEN 100 (Réf. 128377-08351)

La mission principale d’un silentbloc pour un moteur Yanmar de bateau est de sĂ©curiser le siĂšge moteur en isolant des vibrations gĂ©nĂ©rĂ©es par le moteur lui-mĂȘme et d’absorber tout choc et vibration lorsque le bateau navigue.

Outre le bruit et le manque de confort Ă  bord, les vibrations engendrent une usure de toutes les fixations du bateau, de la quincaillerie du meuble en passant par le systĂšme Ă©lectrique jusqu’aux systĂšmes de direction et de safran.

Que se passe-t-il si je ne change pas les silentblocs du bateau ?

Sans ĂȘtre un mĂ©canicien professionnel vous pouvez changer les supports moteur Yanmar du bateau. Il faut suivre une sĂ©rie d’étapes et avoir des outils. Il existe une communautĂ© d’utilisateurs des silentblocs Ellebogen, qui partagent leurs expĂ©riences et leurs façons de changer les silentblocs. Dans cette communautĂ© il existe des vidĂ©os explicatives sur la façon de remplacer ces silentblocs lorsque le voilier ou le bateau possĂšde un petit ou un grand compartiment moteur.

Pouvez-vous faire le remplacement des supports Ă  un prix abordable ?

Sans ĂȘtre un mĂ©canicien professionnel vous pouvez changer les silentblocs du moteur Yanmar du bateau. Il faut suivre une sĂ©rie d’étapes et avoir des outils. Il existe une communautĂ© d’utilisateurs des supports marins Ellebogen, qui partagent leurs expĂ©riences et leurs façons de changer les supports. Dans cette communautĂ© il existe des vidĂ©os explicatives sur la façon de remplacer ces silentblocs lorsque le voilier ou le bateau possĂšde un petit ou un grand compartiment moteur.

Cas d’étude: Gibsea 282-1987. Moteur Yanmar 2GM20

Nous expliquons ensuite un cas rĂ©el, celui d’un propriĂ©taire d’un voilier GibSea 282 de 1987, le moteur est un bicylindre Yanmar de rĂ©fĂ©rence Yanmar 2GM20. C’est un bateau de 8 mĂštres de long et 3,1m de large en polyester monolithique avec un dĂ©placement de 850Kg.

C’est un bateau bien entretenu et bien arrimĂ© pouvant accueillir 4 personnes.

Nous poursuivons en décrivant les étapes de son installation :

Avant de démarrer, il est conseillé de connaßtre la référence moteur Yanmar. Cette référence se trouve sur une plaque fixée sur le couvre-culasse du moteur Yanmar.

Illustration 1 : Inscription du modĂšle Yanmar 2GM20.

Avec ceci, il faut identifier la rĂ©fĂ©rence de chaque silentbloc sur le moteur Yanmar. Ils ont gĂ©nĂ©ralement un numĂ©ro qui peut ĂȘtre 75, 100, 150 ou 200. Il est gravĂ© sur le caoutchouc.

Ensuite, achetez des supports Ellebogen Ă©quivalents qui contiennent le mĂȘme numĂ©ro que la piĂšce Ă  remplacer, comme indiquĂ© dans les illustrations ci-dessous:

Si vous ne savez pas Ă  quels silentblocs correspondent le moteur Yanmar, vous pouvez saisir la rĂ©fĂ©rence du moteur Yanmar dans la rubrique “choisissez votre moteur” du sĂ©lecteur sur notre site : https://www.ellebogen.com/tienda/?filters=product_tag[220] .

Il donne automatiquement la rĂ©ponse quant aux silentblocs Ellebogen adaptĂ©s au moteur Yanmar choisi. Les rĂ©fĂ©rences moteur Yanmar suivantes peuvent ĂȘtre choisies : 3YM20, 3YM30, 2GM20, 2GM20F, 3GM30, 3GM30F, 3JH2BE, 3JH2TBE, 3JH2TE, 4JH2BE, 4JH2TBE, 4JH2HTE, 4JH2DTE, 4JH2UTBE, 4JH2UTE.

Illustration 4 : Rubrique "Choisissez votre moteur".
Illustration 4 : Rubrique “Choisissez votre moteur”.

Pour obtenir de l’aide, le site www.ellebogen.com dispose d’un chat qui peut vous aider à tout moment pour toutes vos questions.

Nous continuons :

Tant que l’arbre de transmission du moteur Yanmar est correctement alignĂ©, il doit ĂȘtre fixĂ© de maniĂšre qu’il ne puisse pas bouger. Pour cela, on peut placer, par exemple, une planche de bois sous l’essieu, et procĂ©der au desserrage de la liaison entre l’essieu et la transmission.

Illustration 5 : Fixez la position et libĂ©rez l’axe.

Une fois cela fait, nous pouvons commencer à remplacer les silentblocs du moteur Yanmar. Dans ce cas-là, le propriétaire du Gibsea 282 décide de placer un palan ancré sur une planche au-dessus de la cabine pour relever le moteur Yanmar.

Illustration 6 : La nĂ©cessitĂ© aiguise l’ingĂ©niositĂ©.

Une fois le moteur Yanmar fixĂ© et prĂȘt Ă  ĂȘtre levĂ©, les fixations du support doivent ĂȘtre desserrĂ©es afin que le moteur marin soit levĂ© et que les supports flexibles puissent ĂȘtre facilement retirĂ©s du bateau.

Illustration 9 : Desserrer les fixations des supports marins.

Avec tous les supports sur les supports libĂ©rĂ©s, le moteur Yanmar doit ĂȘtre remontĂ© et les anciens supports remplacĂ©s par les nouveaux, un par un, en faisant attention aux rĂ©fĂ©rences caoutchouc et il est conseillĂ© que chaque nouveau support ait le niveau « H » Ă  la mĂȘme hauteur que l’ancien support. Avec cette Ă©tape, nous nous assurons que l’arbre reste bien alignĂ©.

Illustration 10 : Le support remplacĂ© et le nouveau support doivent avoir la mĂȘme dimension H.

Une fois les quatre supports remplacĂ©s, le moteur doit ĂȘtre abaissĂ©, et il doit ĂȘtre laissĂ© au repos pendant 48 heures afin que les supports puissent effectuer leur fluage / rĂšglement principal.

Illustration 11 : Aprùs 48 heures, le processus d’alignement peut commencer.

Avec le moteur Yanmar dĂ©jĂ  mis en place, nous prĂ©sentons les deux disques d’arbre de transmission et procĂ©dons Ă  l’alignement. Il est nĂ©cessaire de mettre Ă  niveau les supports antivibratoires, en ajustant la hauteur de l’écrou de support de maniĂšre que les disques de l’arbre de transmission s’embrassent parallĂšlement.

Illustration 12 : Evitez un niveau supérieur à 7 mm.

Le nivellement entre l’écrou de base et l’écrou de fixation ne doit pas dĂ©passer plus de 7 mm. Puisque la force motrice du moteur peut gĂ©nĂ©rer un moment sur le goujon et cela peut provoquer son cisaillement en raison de la fatigue.

Si vous avez besoin d’atteindre une Ă©lĂ©vation plus Ă©levĂ©e, cela peut ĂȘtre rĂ©alisĂ© en plaçant une plaque mĂ©tallique au fond, mais en gĂ©nĂ©ral cette mesure corrective n’est pas trĂšs courante.

Illustration 15 : Nivellement de l’arbre.

Pour vĂ©rifier que les deux disques s’appuient de maniĂšre parallĂšle, il est pratique de pouvoir insĂ©rer une jauge de 0,003ÂŽÂŽ/0,07 mm sur les quatre cĂŽtĂ©s et qu’elle puisse bien passer.

Illustration 16 : VĂ©rifier la mise Ă  niveau de l’arbre, Ă  l’aide d’une jauge.

C’est un travail difficile, mais important. Un dĂ©salignement de l’arbre de transmission nous causera sĂ»rement beaucoup d’excentricitĂ© et, par consĂ©quent, du bruit et des vibrations.

Illustration 17 : VĂ©rification de l’alignement avec une jauge.

Mais un travail bien fait devient satisfactoire, preuve en sont les vidĂ©os que nous montrons ci-dessous oĂč vous pouvez voir le moteur Yanmar 2GM20 avant et aprĂšs l’installation des supports marins Ellebogen.

Nous sommes trĂšs reconnaissants au propriĂ©taire du navire Oryx, qui possĂšde l’embarcation  à Marseille, Monsieur GĂ©rard Samblancat pour le dĂ©tail des photos et son installation.

Certainement un Ellebogener !